Les quatre missions d’un service de santé au travail

La réforme 2017 se constitue de la loi du travail du 8 août 2016, ainsi que du décret n° 2016-1908 à la date du 27 décembre 2016. Cette dernière définit les quatre missions principales d’un service de santé au travail. Ce service est assuré par un groupe pluridisciplinaire coordonnée et animée par un professionnel, c’est-à-dire, le médecin du travail. Cela consiste à mener des opérations en société ; conseiller les travailleurs, leurs représentants et les employeurs concernant la prévention des risques professionnels ; assister à la veille sanitaire ainsi qu’à la traçabilité des vitrines professionnelles ; contrôler l’état de santé du personnel (des employés). Découvrez dans l’article qui va suivre, les quatre missions d’un service de santé au travail.

Conseiller les salariés, leurs représentants et les employeurs ; veille sanitaire et traçabilité

Pour améliorer les conditions de travail tout en diminuant les risques psychosociaux, le service de santé au travail accompagne et conseille les salariés et les employeurs dans le fait de mettre en place diverses mesures préventives adaptées. Le service de santé au travail recueille des données par le biais du contrôle de l’état de santé des employés. Ainsi, cela contribue à la veille sanitaire et à la traçabilité des renseignements. L’analyse des informations collectées permet par la suite de déterminer et d’ajuster les politiques régionales et nationales en termes de prévention des risques professionnels et de santé au travail. Pour plus d’infos, rendez-vous sur Id Prévention.

Mener des opérations en société

Dans le prolongement de la réforme à la date de l’année 2017 s’inscrit, la loi appelé « loi Travail » du 8 août 2016. Cette réforme a effectivement défini les 4 missions d’un service de santé au travail. Leur rôle, en effet, ne se limite pas uniquement aux visites médicales. Pour mieux accompagner les travailleurs et les employeurs, afin de veiller à la santé et sécurité, et de prévenir ainsi, les risques professionnels, le service de santé au travail mènent aussi des opérations en société.

Contrôler l’état de santé du personnel

A partir du 1er janvier 2017, les méthodes de contrôle de l’état de santé des employés se sont améliorées afin que la prévention des risques psychosociaux soit faite de manière optimale et pour que la surveillance médicale soit mieux adaptée. Ceci étant, il n’y a aucun effet rétroactif : les dispositions en cours de conformité à la date du 1er janvier 2017 sont maintenues valables jusqu’à ce qu’il y ait une prochaine visite.

Trouvez rapidement un docteur près de chez vous et prenez RDV en ligne
Quels sont les symptômes déclenchés par la salive acide ?