Cystite : quels symptômes et comment la soigner ?

Cystite

La cystite fait référence à une infection urinaire qui touche majoritairement les femmes pour des raisons anatomiques. Cette maladie est causée par une colonisation des bactéries « Escherichia-coli » au niveau de l’urètre et de la vessie. En général, cette inflammation bactérienne se manifeste par des brûlures plus ou moins intenses au moment d’uriner. Elle s’accompagne également de douleurs au niveau du bas du ventre ainsi que d’une envie fréquente d’uriner. Si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, une consultation médicale s’impose. Si le médecin confirme le diagnostic, il va prescrire les traitements adéquats pour soigner efficacement la cystite. En voici quelques exemples !

La prise d’antibiotiques et d’autres dispositifs médicaux

Pour traiter efficacement l’infection bactérienne, le médecin prescrit souvent des antibiotiques. Ce médicament vise à éliminer rapidement la colonie d’Escherichia-coli nichée au niveau des appareils urinaires. La prise d’antibiotiques peut durer plusieurs jours en fonction de la gravité de la maladie, des symptômes ressentis par la patiente et de la résistance des bactéries. Il faut noter que l’efficacité de ce traitement médicamenteux est éprouvée, puisque le corps élimine facilement les bactéries en seulement 24 à 48 heures. La réalisation d’un examen cytobactériologique des urines ou ECBU est parfois prescrite par le médecin pour vérifier le résultat des soins.

Afin de limiter le recours aux antibiotiques, surtout chez les femmes présentant des allergies à ce type de médicament, il existe des traitements spécifiques contre l’infection urinaire. Par exemple, les produits Femannose®N sont utilisés pour traiter la cystite symptôme et les bactéries responsables de la maladie. Les résultats de ce soin sont particulièrement encourageants. En effet, ce dispositif médical serait efficace chez la plupart des patientes atteintes de cystite.

La consommation d’eau pour faciliter l’évacuation des bactéries grâce aux urines

Dans le cadre du traitement de la cystite symptôme, le médecin recommande également aux patientes de boire beaucoup d’eau, environ 2L. Une bonne hydratation facilite l’évacuation des bactéries d’Escherichia-coli avec les urines. D’ailleurs, il ne faut pas se retenir face à une envie fréquente d’uriner. En effet, la chaîne de multiplication des bactéries peut être stoppée grâce à une évacuation fréquente des urines.

Chez certaines patientes, l’infection urinaire guérit naturellement grâce à cette consommation en abondance d’eau, et ce, sans prise de médicaments. Ce traitement naturel réduit également les sensations de brûlure ressenties au moment d’uriner.

 

Le recours aux remèdes naturels contre l’infection urinaire

Pour traiter la cystite, il est également judicieux de se tourner vers les traitements 100 % naturels. Sachez que certains fruits possèdent naturellement des vertus antibactériennes. La canneberge en est un parfait exemple. Cette petite baie rouge, originaire d’Amérique du Nord, est connue pour ses propriétés à traiter les formes d’infections urinaires comme la cystite. Elle peut être consommée en jus tout au long de la journée. En plus de ses bienfaits, la canneberge possède un goût délicieux. Elle se consomme sans modération.

Certaines plantes possèdent également des vertus intéressantes dans la prévention et la lutte contre la cystite. D’ailleurs, elles peuvent être consommées sous forme de tisane pour combler les besoins quotidiens en eau. Par exemple, les feuilles de busserole contiennent naturellement de l’arbutine. Cette substance possède un pouvoir antiseptique naturel contre l’infection urinaire symptôme. Sachez que les racines de l’échinacée agissent comme un bouclier immunitaire pour l’organisme. La consommation de cette plante (en décoction ou en tisane par exemple) permet de soigner les infections dans tout l’organisme, notamment celle située au niveau des voies urinaires. Enfin, les feuilles et les fleurs d’ortie renferment aussi des substances aux propriétés diurétiques et anti-infectieuses. Cette plante favorise la sécrétion urinaire et la lutte contre les bactéries responsables de la cystite.

Bref, la nature renferme d’innombrables plantes capables de soigner efficacement l’infection urinaire. La consommation de canneberge, busserole, échinacée ou encore ortie fait partie des traitements à envisager pour traiter la cystite de façon naturelle. D’ailleurs, ces produits sont connus pour prévenir une récidive, c’est-à-dire une réapparition chronique de l’infection urinaire chez les femmes.

Le respect d’une bonne hygiène intime, sans verser dans l’excès

Chez certaines femmes, le développement et la récidive de l’infection urinaire sont souvent liés à un manque d’hygiène intime. D’où la nécessité d’être particulièrement attentive à ce sujet. Pour lutter contre la cystite, une bonne toilette de la zone génitale et urinaire est recommandée surtout après l’évacuation des selles, des urines, des cycles menstruels et même des sueurs. En effet, la présence de quelques traces de ces produits est la niche idéale pour la prolifération des Escherichia-coli.

Les rapports sexuels trop fréquents peuvent également favoriser le développement d’une infection bactérienne à cause des éventuels échanges de germe entre les organes sexuels. Pour expulser les bactéries au niveau des zones génitales et urinaires, il est recommandé d’uriner après chaque relation sexuelle ou coït. La réalisation d’une bonne toilette intime s’avère également efficace pour empêcher la prolifération des bactéries. Néanmoins, il ne faut pas pousser l’hygiène intime à l’excès afin de préserver l’équilibre des microbiotes protecteurs.

Comment choisir le bon oreiller ?
Hallux valgus – thérapie et prévention