Comment choisir le bon oreiller ?

Si une bonne nuit de sommeil recharge votre énergie et fait toute la différence le lendemain, avoir du confort au moment du repos est essentiel. Par conséquent, en plus de ne pas négliger l’achat du matelas, il est également très important de savoir comment choisir le bon oreiller.

A. Le choix d’un bon oreiller

Lorsque l’oreiller n’est pas adapté à votre corps et à vos habitudes nocturnes, certains symptômes tels que des douleurs corporelles et la sensation d’avoir mal dormi peuvent apparaître au fil du temps. Au moment de l’achat, les différentes options peuvent même générer une certaine confusion dans la tête du consommateur, mais certains conseils pour l’achat d’un oreiller peuvent faciliter le choix. Et bien qu’il soit essentiel, ce n’est pas seulement le confort qui compte en ce moment. N’oubliez pas de prendre en considération tous les aspects qui peuvent influencer la santé de votre colonne. Analysez le matériau dont est fait l’oreiller, sa hauteur, et demandez-vous également s’il correspond à vos besoins et à vos habitudes.

En général, l’oreiller doit avoir une densité suffisante pour que la tête ne s’enfonce pas. Vérifiez également qu’il est idéal pour la position dans laquelle vous dormez, en gardant votre tête et votre colonne vertébrale alignées. Pour ceux qui ont l’habitude de dormir sur le côté, le bon oreiller doit être plus haut et combler le vide qui se trouve entre la tête et les épaules, quant à ceux qui dorment sur le ventre, l’oreiller doit être plus bas, mais sans faire basculer la tête en arrière. Découvrez les différents types d’oreillers et les avantages et inconvénients de chaque modèle.

1. Oreiller en mousse

Disponible en plusieurs formats, l’oreiller en mousse est assez doux, mais doit être suffisamment dense pour maintenir la tête à la bonne hauteur et peut s’amincir avec le temps. Il peut provoquer des allergies et ne doit pas être lavé.

2. Oreiller en plumes

Il est très doux et léger, cependant, les plumes peuvent facilement s’accumuler sur un côté, provoquant un enfoncement qui peut générer une gêne musculaire et, à l’avenir, causer des problèmes de dos. Pour éviter cela, il est nécessaire de gonfler l’oreiller en plumes tous les jours.

3. Oreiller en plumes d’oie

La plume d’oie rend l’oreiller doux et ne lui permet pas de se déformer. Toutefois, l’oreiller en plumes d’oie doit être utilisé avec précaution par les personnes souffrant d’un type d’allergie respiratoire. Actuellement, ce type d’oreiller est déjà fabriqué avec des plumes stérilisées, mais cela ne garantit pas que les agents allergènes ne puissent pas déclencher des poussées ou intensifier les symptômes.

4. Oreiller en coton

C’est le type d’oreiller le plus approprié pour être utilisé en été ou par ceux qui vivent dans des régions au climat plus chaud, car le matériau ne se réchauffe pas. L’oreiller en coton est également idéal pour les personnes souffrant d’allergies, car il ne perd pas de peluches.

5. Oreiller en latex

Ils mettent plus de temps à s’enfoncer avec le poids de la tête, mais en compensation, ils aident à maintenir le corps dans la bonne position au moment du coucher. L’oreiller en latex est idéal pour les personnes allergiques et peut être lavé à la main.

6. Oreiller viscoélastique

Fabriqué avec un matériau utilisé par les astronautes, l’oreiller viscoélastique est l’un des plus recommandés par les orthopédistes car il est confortable et ne se déforme jamais. Les informations contenues dans cette page ne sont données qu’à titre indicatif. Ils ne remplacent pas les conseils et le suivi des médecins, nutritionnistes, psychologues, professionnels de l’éducation physique et autres spécialistes.

Acheter de l’huile de cannabis en toute légalité
Cystite : quels symptômes et comment la soigner ?