Quel médicament quand on a mal à la tête ?

Le mal de tête ou céphalée peut être le résultat d’un ou plusieurs facteurs et le changement du mode de vie peut se révéler suffisant pour éliminer la gêne. En règle générale, les maux de tête disparaissent d’eux-mêmes, mais ils peuvent être rapidemebt soulagés  avec la prise de médicaments. Ces derniers sont vendus en pharmacie et sont facilement accessibles. Les individus fréquemment assomés par le mal de tête ont à leur disposition plusieurs alternatives.

Les médicaments en vente libre

Les maux de tête ponctuels sont facilement traitables par la consommation d’analgésiques à effet anti-inflammatoire. L’aspirine et le paracétamol figurent parmi la jetset de médicament contre le mal de tête et sont massivement disponibles au sein des pharmacies. Ils ne requièrent aucune ordonnance et peuvent être combinés pour obtenir un résultat plus efficace.

Il faut cependant remarquer que certains maux de tête sont causés par l’abus de médicaments, c’est pourquoi, il est ainsi conseillé de n’avoir recours aux médicaments que 2 ou 3 fois par semaine au maximum. En effet, l’usage excessif de ce type de médicament (majoritairement en vente libre) est susceptible de causer un effet de « céphalée de rebond », en créant une dépendance. Cela oblige donc la personne à reprendre une dose après la disparition de l’effet. De rares cas d’allergies cutanées peuvent aussi se manifester après une ingestion de paracétamol, une des raisons pour lesquelles il est conseillé aux utilisateurs de se maintenir aux doses maximales recommandées.

Les remèdes sur ordonnance

Les médicaments nécessitant une ordonnance sont surtout utilisés afin de prévenir et de réduire la fréquence des crises de céphalées, mais  peuvent être également prescrits pour soulager simplement les crises céphaliques. Les antidépresseurs tricycliques et les anticonvulsivants sont inclus dans cette catégorie, en plus des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et des relaxants musculaires.

Les médicaments sur ordonnance comportent cependant des effets indésirables, c’est par exemple le cas des AINS, qui sont à consommer avec précaution et prudence dans le cas où la personne a des antécédents d’asthme, de goutte, d’ insuffisance rénale et d’ulcères.

Réduire les effets secondaires des médicaments en utilusnt les plantes médicinales

La consommation abusive et prolongée de médicaments  est susceptible d’engendrer des maux de tête permanents ou « céphalées par abus d’antalgiques ». Le surdosage peut également survenir par la consommation simultanée de nombreux médicaments contenant du paracétamol, ce qui entraîne au passage une sévère toxicité sur le foie. Il existe en revanche des médicaments à base d’extrait de plantes comme la grande camomille pour guérir et prévenir les maux de tête.

La phytothérapie emploie toutefois des méthodes traditionnelles pour soigner les migraines et impliquent ainsi un temps d’action plus long par rapport aux médicaments standards. Cependant, elle ne s’accompagne pas d’effets secondaires importants en. Les plantes riches en caféine sont par ailleurs conseillées par les médecins dès les premiers symptômes, une tasse de café permet notamment de limiter l’intensité du mal de tête.

Comment soulager le mal de gorge ?
Comment soigner une infection urinaire ?