Que faut-il manger quand on a une gastro-entérite ?

La gastro-entérite correspond à une infection du système digestive causant des crampes abdominales, pertes d’appétit, diarrhées, nausées et vomissements sur une courte durée. Les symptômes varient cependant en fonction de la nature de l’infection et surviennent rapidement. Celle-ci disparait généralement au bout de 3 jours, mais l’infection peut être aggravée selon les conditions de l’individu. Les personnes à risques étant nombreuses (individus âgés, nourrissons, etc.), l’alimentation doit toutefois être maintenue afin de s’en remettre plus rapidement.

Aliments liquides : manger tout en maintenant une bonne hydratation

La déshydratation (perte d’eau et de sels minéraux) caractérise l’effet principal d’une gastro-entérite à travers les vomissements et les diarrhées. La prise de solutés de réhydratation orale est essentielle afin de limiter la déshydratation, et l’action permettra en plus de réduire la durée et l’intensité des diarrhées.

Il est, de ce fait, conseillé de boire au moins 2 litres de boisson durant la journée afin de compenser la perte hydrique importante. Les eaux plates riches en minéraux sont par exemple idéales pour rétablir l’équilibre physiologique et il est possible de rajouter du sucre pour faciliter la consommation des enfants. Les boissons gazeuses peuvent aussi être consommées à conditions de supprimer le gaz car celui-ci favorise notamment les ballonnements par rapport aux boissons alcoolisées qui accélèrent, quant à elles, la déshydratation.

Les aliments recommandés en cas de gastro-entérite

S’alimenter correctement demeure difficile durant le premier jour de l’infection et au fur et à mesure du rétablissement du transit, il est recommandé de consommer de la nourriture orientée vers une alimentation équilibrée. Certains aliments peuvent en effet être favorisés pour restaurer la flore intestinale tels que les féculents (riz, pâtes, etc.) ou encore les produits à base de lait (yaourt, formage, etc.). Les viandes de poisson, poulet et cochon cuites à la vapeur ou grillées sont également des options à privilégier pour limiter l’influence de l’infection. Enfin, des légumes cuits comme les carottes, accompagnés ensuite de fruits en compote (pomme, banane, etc.) seront en mesures de faciliter le transit intestinal.

Les aliments apportant une quantité importante de fibres et contenant trop de matières graisseuses sont en revanche à éviter. Du coup, les féculents complets (pain complet, etc.), les fruits frais et les légumes verts en plus des plats épicés sont donc temporairement éliminés du régime alimentaire dans le but d’accélérer le processus de guérison.

Faire attention aux complications

Les personnes de constitution fragile sont susceptibles de subir des complications en raison de la grave déshydratation engendrée par la gastro-entérite. L’épisode infectieux se dissipe après 3 jours en règle générale et après que les symptômes se soient calmés, la reprise d’une alimentation habituelle peut être initiée. Dans le cas où ces derniers persistent, il est impératif de s’adresser à un médecin ou un service de santé dans les meilleurs délais car l’intoxication peut causer de sévères dommages aux organes.

Prothèse oculaire : quels avantages ?
Mieux gérer le stress en entreprise